Auteurs

António Variações

ANTÓNIO VARIAÇÕES

António Variações

Local:

Entre Braga et Nova York, Portugal

Liens:

YOU TUBE

Partager:

facebooktwittermais

Bio

ANTÓNIO VARIAÇÕES

Courte présentation biographique

La vie et l’œuvre de António Variações (né António Joaquim Rodrigues Ribeiro) suivent les tendances apothéotico-apocalyptiques de beaucoup des grands personnages médiatiques du XXème siècle : une période d’intense visibilité publique accompagnée d’une fureur créatrice aussi météoritique que fugace. António va incarner, á sa manière, le mythe de l’artiste maudit, auquel on retirera le côté sombre de l’incompréhension d’autrui et de la génialité solitaire. En effet, très tôt ses apparitions médiatiques furent bien accueillies par le public portugais, tout autant l’excentricité  de sa personnalité artistique que l’étrangeté rafraichissante et l’avant-gardisme de sa musique. D’un autre côté, António n’ayant reçu aucune éducation musicale formelle, son talent et sa musicalité innés n’auraient pu fleurir sans la collaboration d’une multitude d’artistes de renom, ses contemporains, qui l’aideront á concevoir le son «entre Braga et New York».

Sa vision musicale se manifestera ainsi sans équivalent dans le panorama musical portugais. La profonde originalité de synthèse qu’il effectue en musique légère, folklore, fado et pop-rock international – synthèse profondément postmoderniste – continue á susciter de l’intérêt. L’actualité de cette vision justifie l’intérêt renouvelé avec lequel on retourne régulièrement á son œuvre comme référence centrale de la musique portugaise. Variacões a laissé un acquis considérable d’enregistrements audio non édités sur cassettes maison, apprécié par de nouveaux artistes qui honorent ainsi son œuvre et la ressuscitent au présent. Confirment cet enthousiasme récurrent par exemple les innombrables versions des thèmes les plus populaires, en particulier «Canção de engate» et «Estou além» ; les 5 thèmes originaux édités en 1989, par la voix de Léna d’Água pour son album «Tu aqui» : le projet Humanos (2004) ; et, plus récemment, l’édition de l’inédit «Parei na madrugada» (2014) par le groupe Oquestrada. L’épreuve du temps a récupéré et magnifié Variações en tant que l’un des plus grands talents de la musique portugaise du XXème siécle.

António nait au mois de décembre 1944 au Portugal, au lieu dit Fiscal, dans la commune de Amares, dans le district de Braga.

Á 12 ans, il part pour Lisbonne,  fasciné par les vedettes du monde de la musique et du spectacle et, envisage certainement déjà en devenir une un jour. Il occupera diverses fonctions, de commis á clerc de bureau, avant de partir faire son service militaire en Angola ; lorsqu’il revient d’Angola, il décide de chercher d’autres destinations, d’élargir son horizon, prenant le chemin de l’étranger, choisissant Londres comme premier ancrage, où il résidera quelques années et perfectionnera son anglais. En 1976, il revient peu de temps au Portugal avant de partir pour Amsterdam. On ne dispose que de peu d’informations sur la nature de ses séjours á l’étranger mais il est possible de deviner que, au delá des Pyrénées, et dans cette autre Europe António va rencontrer des artistes et musiciens du monde entier. C’est á l’étranger qu’il apprend le travail de barbier qui va le faire vivre á son retour au Portugal. Peu après son retour á Lisbonne, il ouvre son propre salon unisexe appelé «P’ró Menino e p’ra menina» (pour garçon et pour fille) fréquenté par une clientèle en harmonie avec les nouveautés en matière de style et de la mode la plus audacieuse de l’époque. António accueille alors dans son salon la petite élite culturelle et artistique qui commence á se développer dans un Portugal encore provincial, symptômes d’une Europe développée, cultivée, civilisée et ouverte sur le monde.

Cette élite va commencer á changer la vie culturelle de la cité á partir d’endroits aujourd’hui mythiques comme le «Trump’s» inauguré en 1980 –véritable rampe de lancement de la carrière musicale de António Variações et point de rencontres de diverses personnalités du monde des arts, de la télévision et de la musique- tout comme le «Frágil », ouvert en 1981, dans une quartier de mauvaise réputation, Bairro Alto, qui va se transformer en territoire d’excellence du cosmopolitisme d’avant-garde de cette période. Au début des années 80 on assiste á une véritable révolution des habitudes menée par la movida lisboète, qui ouvre effectivement l’atmosphère provinciale de la ville aux vents du changement. António et son esprit iconoclaste vont être en première ligne de ce bouleversement radical qui offre de Nouveaux Mondes au petit univers portugais – dont les fondements avaient été jusque lá épargnés par la révolution de 1974.

La période entre 1980 et 1984 correspond au développement, bref et intense, de la carrière de António Variações, carrière catapultée après son apparition dans le programme TV «Passeio dos Alegres» du présentateur Júlio Isidro (RTP 1981) et enfin consolidée par la sortie de son premier album «Anjo da Guarda» (1983) de nombreuses années après avoir signé un contrat de disque chez Valentim de Carvalho. Sa disparition prématurée en 1984 laisse en chemin une carrière musicale qui s’annonçait prometteuse. C’est sur son lit de mort que António apprend la sortie de son second album «Dar e receber» (1984) – un disque qui voit le jour grâce á l’insistance de António lui-même puisque le label EMI souhaitait reporter sa sortie á cause de la maladie de l’artiste. Son souvenir n’en sera pas moins présent, grâce aux hommages réguliers et aux redécouvertes de son répertoire par de nombreuses figures de la musique portugaise durant les décennies suivantes, mouvement qui se perpétue aujourd’hui. Son souvenir reste gravé á l’oreille des Portugais de toutes générations, attestant ainsi l’intemporalité de sa musique et de ses textes.

Avec 30 ans de recul, António apparait inévitablement comme l’un des pères fondateurs de la musique pop rock portugaise contemporaine. Cette étiquette est malgré tout réductrice et trahit l’éclectisme et la richesse innovante des chansons qu’il nous a laissées. Son fantôme plane sur la musique portugaise, comme élément de liaison entre un Portugal profond et ancestral –peut-être perdu- et une modernité cosmopolite au sein de laquelle il a gagné une place largement méritée.

António n’était pas en avance sur son temps. António était dans son temps et a réussi á le montrer de manière fulgurante.

Fernando Conde

Mai 2014 

 

PARTITIONS DE ANTÓNIO VARIAÇÕES DISPONIBLES:

-CANÇÃO DE ENGATE (CORO) (A. Variações, T. Videira) pour Choeur SATB et Piano ad lib.

-ESTOU ALÉM (CORO) (A. Variações, T. Videira) pour Choeur SATB et Piano ad lib.

-MUDA DE VIDA (CORO) (A. Variações, T. Videira) pour Choeur SATB et Piano ad lib.

-MUDA DE VIDA (CORO) (A. Variações, F. Chaves) pour Choeur SATB et Piano ad lib.

-REMEMBER ANTÓNIO VARIAÇÕES (RECORDAD ANTÓNIO VARIAÇÕES) (A. Variações, L. Guerreiro) pour Orchestre d´Harmonie.

Commandes: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Musique

Video

Rossio Music Publishing